AMADY: l’appel du Président Fondateur

Publié le Publié dans Actualités

Né au lendemain du synode diocésain 2015, l’AMADY dans le but de la continuité, vient créer un nouvel espace d’échanges entre les membres.

Présentation

L’AMADY, les Amis de l’Archidiocèse de Yaoundé ; est une association d’Eglise qui a pour but d’être un lieu de fédération de toutes les solidarités et de toutes les amitiés liées à l’Archidiocèse de Yaoundé. C’est ça sa spécificité. En réalité donc, l’AMADY est une association des personnes qui librement s’engagent à faire davantage et de façon systématique pour l’Archidiocèse de Yaoundé. Et cette association fait donc appel à toutes les forces vives extérieures et intérieures. A défaut des relations extra archidiocésaines, bref à tous ceux qui veulent porter le projet de l’Archidiocèse vers son accomplissement. D’où notre slogan : « j’aime le Christ et je bâtis son Eglise » C’est donc une association, ouverte disons-le au monde entier. Depuis novembre 2016, nous avons procédé au lancement officiel de l’AMADY, à la Cathédrale. Le lancement a été un moment d’ouverture et de premier rassemblement. L’AMADY Créé une continuité entre les grandes rencontres de manière à ce que les membres ne se sentent pas isolés.

Mgr Jean MBARGA
Mgr Jean MBARGA, Fondateur AMADY

But de la fondation

L’AMADY est né cause de cette volonté de dire que : en cette heure où nous sommes, la vie de l’Archidiocèse repose entièrement sur les diocésains de Yaoundé. Et comme vous le savez dans ce genre de situation, il y a certains qui veulent travailler plus loin et s’engager, d’autres, qui acceptent le train-train quotidien. Nous avons donc proposé à ceux qui veulent aller en eau profonde, dans notre slogan qui est j’aime le Christ et je bâtis son Eglise, nous avons proposé que ceux-là se réunissent et forment un mouvement capable de les mettre ensemble, et d’organiser leur dynamisme pour pouvoir soutenir, accompagner l’Archidiocèse de Yaoundé dans sa vie, dans sa complexité.

Organisation

Au cours de cette réunion de lancement, nous avons un peu énoncé quelles seraient les activités majeures de l’AMADY. Et la carte de membre qui existe permet de savoir clairement comment se structure la vie de l’AMADY au cours d’une année. Il y a trois grandes articulations : il y a la fête des amis, qui va se célébrer lors de la fête du Sacré Cœur de Jésus qui est la fête patronale du diocèse. Il y a une assemblée pour la solidarité et des dons pour les œuvres de l’AMADY qui se fait en Décembre. Cette année, nous avons effectivement célébré cette assemblée le 17 Décembre 2016. Au cours cette réunion de générosité, nous avons fait une récollection et l’arbre de Noel a été célébré et beaucoup d’inscriptions et de placements de cartes aussi. Et puis il y a l’autre activité le carême de l’AMADAY. Le carême de l’AMADY c’est-à-dire que au cours du carême, nous choisissons un dimanche, où il y a une récollection, que l’Archevêque anime pour accompagner les amis de l’Archidiocèse pour la préparation vers Pâques. Et ce sont là les trois grands moments.

Le carême de l’AMADY

C’est dans le cadre de la troisième activité à savoir le carême de l’AMADY que la rencontre de ce dimanche 12 Mars 2017 va se tenir. Ce sera à la Cathédrale Notre Dame des Victoires à partir de 14h30. Au cours de cette réunion, il y aura une conférence spirituelle de carême, et puis la présentation d’un certain nombre d’œuvres, ensuite nous allons aborder la question des cotisations des membres et des inscriptions vont se poursuivre et la messe sera dite pour bénir les membres de l’AMADY ainsi que leurs préoccupations qu’ils entendent offrir à Dieu.

Objectif

La réunion du carême, doit clarifier je dirais les nominations des personnes qui vont faire fonctionner l’MADY de manière permanente. Jusqu’ici, nous avons mis sur pieds une structure provisoire. Pour donner un avant-goût de la réunion de carême du dimanche 12 Mars, dans quelques jours, notre préoccupation c’est que le carême est un moment phare dans la vie chrétienne. A plus forte raison dans la vie de l’église diocésaine pour ceux qui ont une conscience diocésaine aiguë. Voilà une première approche que je pourrais dire que la réunion que nous avons convoquée pour le 12 Mars c’est le carême de l’AMADY. Au cours de cette réunion, il y aura une conférence spirituelle de carême, et puis la présentation d’un certain nombre d’œuvres, ensuite nous allons aborder la question des cotisations des membres et des inscriptions vont se poursuivre et la messe sera dite pour bénir les membres de l’AMADY ainsi que leurs préoccupations qu’ils entendent offrir à Dieu. On peut donc dire qu’au stade où on en est si vous voulez bien, nous sommes à la phase d’une première année d’exercice du programme.

Les membres qui vont participer à cette réunion, doivent venir avec le sentiment que : nous venons accentuer notre conscience diocésaine et au cours de cette réunion, nous allons lancer les cotisations. En plus des inscriptions, les cotisations sont dans la souplesse le placement de cartes selon les catégories des membres. On peut donc dire qu’au stade où on en est si vous voulez bien, nous sommes à la phase d’une première année d’exercice du programme. Et les inscriptions sont donc prioritaires ainsi que le placement de cartes.

De la Carte de membre

Elle s’acquiert à l’inscription. Chaque celle –ci se réactive et donne la possibilité au membre de changer de niveau. Pour le moment, c’est de cette manière que je perçois les choses. L’AMADY étant un réseau de relations, c’est le grand défi qui se pose à nous maintenant. Ceux qui se sont déjà inscrits et qui sont déjà membres vont donc découvrir les cotisations. Mais les cotisations pour quoi faire ? Pour soutenir le diocèse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *